Marché automobile : 2022 commence par une crise

Le marché automobile continue de souffrir et en janvier 2022, les immatriculations en Europe sont toujours en baisse. C’est la situation photographiée par les données Acea. La crise des puces reste dominante. Les ventes de voitures européennes ont chuté pour le septième mois consécutif en janvier, la pénurie persistante de semi-conducteurs continuant à freiner la production.

Le rapport de l’Acea sur les nouvelles immatriculations du premier mois de l’année ne laisse pas beaucoup de place à l’optimisme : un nouveau plancher pour les voitures vendues sur le vieux continent a été atteint.

La France a également subi des pertes à deux chiffres dans les immatriculations de janvier. Parmi les marques, Volkswagen est resté le leader en termes de parts de marché, tandis que Stellantis a reculé. Tous les détails sur la crise persistante du secteur automobile avec les chiffres des nouvelles immatriculations en janvier.

Ventes de voitures neuves en Europe : -6% en janvier 2022

L’Acea a révélé que les immatriculations de voitures neuves dans l’Union européenne en janvier 2022 ont totalisé 682 596 unités. Ce chiffre s’est traduit par -6,0 % par rapport à janvier 2020.

En janvier, les ventes de voitures neuves ont diminué de 2,4 % par rapport à l’année dernière pour atteindre 822 423 unités, en tenant compte de l’UE, des pays de l’AELE et de la Grande-Bretagne. Ce déclin prolonge la pire période pour le secteur depuis que l’association a commencé à surveiller le marché au début des années 1990.

Les immatriculations ont été irrégulières sur les principaux marchés européens le mois dernier. Alors que la France et l’Italie ont enregistré certaines des baisses les plus importantes, les ventes en Allemagne et au Royaume-Uni ont connu une croissance modérée. Toutefois, les analystes et les dirigeants du secteur automobile s’accordent à dire que la pénurie de puces continuera à hanter l’industrie cette année.

Dans le détail par pays, il s’agit des ventes de voitures neuves en janvier 2022 par rapport au même mois en 2021 :

  • Allemagne : 184.112, +8,5% ;
  • Italie : 107 814, -19,7% ;
  • France : 102 899, -18,6%.
  • Belgique : 33.947, -10.0% ;
  • Pays-Bas : 30.984, -11% ;
  • Espagne : 42.377, +1.0% ;
  • Slovaquie : 5 739, +72,6% ;
  • Roumanie : 9 337, +55,5%.

En ce qui concerne les constructeurs automobiles, Volkswagen a conservé la plus grande part de marché en janvier 2022, avec 25,4 %, en légère baisse par rapport à 2021. Stellantis, en baisse de 0,58% à Milan à 12h, a vu son action tomber à 20,5% contre 22,7% en janvier 2020.

Renault a amélioré sa position, passant de 10,2% à 10,5%, tout comme Hyundai, passant de 7,1% à 9,7%. BMW et Mercedes-Benz ont vu leur part chuter à 7,0% et 5,7% respectivement.

Vous aimerez aussi...