Comment fonctionne le capital risque ?

Comment fonctionne le capital risque ?

En plein processus de création d’entreprise, il est parfois très difficile de disposer d’un accompagnement financier pour la mise en place de son projet. Heureusement, le capital risque est un concept qui change la donne pour les nouvelles sociétés et qui peut s’avérer aussi bénéfique pour les investisseurs. Quel est le principe de cette solution ?

Quels sont les principes du capital risque ?

La notion du capital risque fait intervenir beaucoup de paramètres. Tout d’abord, il s’agit d’un investissement octroyé à des néo-entreprises dont le développement s’avère prometteur. C’est également une participation accordée à une ancienne société qui amorce un nouveau cycle de croissance. La rentabilité importante pouvant en découler suscite ainsi l’intérêt des participants qui apportent l’aide nécessaire à ces compagnies. Cette assistance concerne le plan financier, relationnel et peut aussi consister en des conseils pour la bonne marche du projet.

Certaines entreprises spécialisées dans le capital risque ou des fonds de placement communs à risques collaborent ainsi avec les sociétés concernées. Des hommes d’affaires appelés « business angels » peuvent aussi apporter leur investissement. Le financement de ces différents partenaires s’effectue moyennant plusieurs paramètres. Ainsi, l’originalité du projet, la solidité du dossier et la qualité du personnel sont autant de critères qui sont pris en compte pour un investissement à risque.

Le risque majeur pour les investisseurs est celui de ne pas être en mesure de récupérer leur financement en cas de non-développement du projet. En cas de succès par contre, ils bénéficient d’une partie des revenus et ils sont considérables. Quant à la société naissante, elle ne prend pas de risque dans ce partenariat. Bien au contraire, elle profite d’une aide que les banques ne sont généralement pas prêtes à accorder à un tel stade. 

Vous aimerez aussi...