Différence entre timbre-poste neuf et celui oblitéré

Différence entre timbre-poste neuf et celui oblitéré

Le timbre postal est un papier de très petite dimension porteur d’un graphisme. Utilité : servir de preuve de paiement des frais d’un envoi postal une fois qu’il est collé à ce dernier. Cet usage initial s’est quelque peu étendu et a donné naissance, depuis le 20e siècle, à une tendance de collection de timbres. Il s’agit de la philatélie. Un domaine dans lequel un timbre neuf n’est pas égal à celui oblitéré. Découvrez pourquoi ! 

Utilisation de l’un et non usage de l’autre

Comme la dénomination l’indique si bien, un timbre neuf est celui-là qui, après impression, n’a pas encore fait l’objet d’utilisation. Il s’agit d’un timbre qui, de ce fait, c’est-à-dire son non usage, garde sa valeur initiale. Il se caractérise surtout par la lisibilité de son graphisme, l’aspect intact de la gomme située à son dos.

Inversement, un timbre postal oblitéré désigné celui qui, du fait de son utilisation, n’est plus considéré comme étant neuf. Mais il convient de mettre l’accent sur l’élément qui caractérise le timbre oblitéré. Il s’agit de l’oblitération qui consiste en la pose d’un cachet qui peut renseigner sur la date de transmission de la correspondance, le pays d’où elle vient et bien d’autres. 

Des valeurs bien distinctes

Le timbre neuf coûte cher à l’achat. Son importance est donc monétaire. Celui oblitéré a quant à lui une valeur symbolique de grand intérêt. En effet, l’oblitération renferme un double avantage. Celui d’informer le détenteur sur l’histoire de l’oblitération et celui de lui permettre d’être en possession d’un timbre sans doute rare et historique. 

Vous aimerez aussi...