Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable
Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK




Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

NAPOLÉON STRATÈGE

Du 6 avril au 22 juillet 2018 au Musée de l'Armée - Invalides



NAPOLÉON STRATÈGE
Napoléon est maître dans la collecte et l’utilisation efficace de l’information, à l’aide de son réseau d’espions, il dispose de toutes les données militaires possibles. Son service de renseignement et ses ingénieurs géographes sont aussi mobilisés pour la réalisation de cartes de théâtres d’opérations, devant être d'une grande précision, et sur lesquelles il étudie l’emplacement des forces ennemies, représentées par des vignettes.

A l’aide de règles et de compas, il calcule les distances séparant les différentes étapes de son armée car Napoléon sait qu’une armée rapide est une armée redoutable !
Ainsi, loin des fastes de l’armée de l’Ancien régime, le fin stratège sait voyager léger, équipé d’un matériel démontable et transportable, peu encombrant et léger.

Après sa vision politique, explorée en 2013 dans Napoléon et l’Europe, puis le décryptage de l’histoire de sa chute et de sa légende, avec Napoléon à Sainte-Hélène. La conquête de la mémoire (2016), le musée de l’Armée aborde au printemps 2018 une autre facette de l’histoire de Napoléon, dont le « génie militaire » est universellement reconnu.
S’interroger sur le stratège que fut Napoléon, c’est d’abord définir la stratégie et son évolution. Car c’est à cette époque, justement, que la notion se lie intimement au pouvoir et au talent de celui qui l’incarne. Née dans le milieu militaire, elle prend peu à peu le sens, et la forme, qui s’appliquent de nos jours plus largement à la politique, l’économie, la finance, ou encore à la communication.

Il s’agit donc de donner à voir dans cette exposition, la stratégie, expression immatérielle de la pensée napoléonienne dont l’art est de maîtriser les paramètres les plus divers et leurs interactions.
L’exposition s’appuiera sur les cartes, les documents qui témoignent des réflexions du stratège, mais aussi sur les objets – vestiges, symboles ou représentations de la réalité historique – qui incarnent la réalité tangible sur laquelle la pensée stratégique veut avoir prise.

Afin de rendre le propos accessible au plus grand nombre, l’apport de Napoléon sera présenté dans le contexte de son époque, revenant sur sa formation, ses aptitudes et les moyens dont il a disposé, mais aussi ceux de ses adversaires. Montrer l’homme à l’œuvre, expliquer les enjeux et le déroulement des campagnes, analyser, au cœur de l’action, ses plus célèbres batailles, ses succès comme ses échecs, tel est l’enjeu de l’exposition.

Distincte du parcours consacré dans les salles permanentes à la Révolution et à l’Empire, l’exposition en offre une vision complémentaire. Des outils multimédias conçus tout spécialement proposeront une approche immersive destinée à faciliter l’appropriation par le visiteur d’une notion abstraite et complexe. Dans les salles permanentes leur répondront des dispositifs numériques entièrement renouvelés, qui aborderont sur un mode plus narratif ou explicatif les conceptions stratégiques de Napoléon. Un aller-retour entre ces deux approches est ainsi proposé aux visiteurs qui pourront s’y adonner en toute liberté.
La visite se poursuit sur le site des Invalides par la découverte de l’église du Dôme, qui abrite le tombeau de Napoléon Ier.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Napoléon avait un emploi du temps quotidien très chargé. À 6h, il se réveille. Trois ou quatre heures durant, il étudie rapports et correspondances.
À partir de 10h, il va reconnaître le terrain, passe en revue les troupes et vérifie l’exécution de ses ordres. À 16h, il se repose, avant de passer encore quelques revues ou de travailler sur des documents. À 18h, il dîne avec le major-général Berthier puis il se couche jusqu’à l’arrivée de nouveaux rapports. Vers minuit, il en prend connaissance et dicte ses ordres. À 4h du matin, il se recouche pour deux heures.
Durant presque 23 ans sans interruption, les guerres napoléoniennes font rage. C’est l’une des périodes de guerre la plus longue de l’histoire de France. Le théâtre des opérations s’étend d’ouest en est, du Portugal à la Russie et, du nord au sud, de la Pologne à l’Égypte. Plus de 1,5 million d’hommes ont combattu sous les ordres du général Bonaparte ou de l’empereur Napoléon Ier.

-> Musée de l'Armée - Invalides, Exposition "Napoléon stratège"
Samedi 24 Mars 2018
Les Sources de l'Info


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)

Empire of Dust - 20/11/2017

1 2 3 4