Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable
Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK




Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

15e Salon Automédon

Chaque année, Automédon s’intéresse à un pan de l’histoire de l’automobile et de la moto. Le salon présente des podiums uniques, toujours plus riches, composés par l’organisateur du salon, Yves Levasseur, spécialiste et passionné intarissable. Les amateurs ne s’y trompent d’ailleurs pas, en 2014, le salon a comptabilisé 17.000 visiteurs.
Pour cette 15e édition, 9 podiums retraceront l’histoire de la compétition à travers son patrimoine, une centaine de clubs seront présents ainsi que 250 exposants.
Automédon investira le hall 4 du Parc des Expositions du Bourget (93) (20.000 m² en intérieur et 30.000 m² en extérieur pour le parking de collection).



compétition et patrimoine

15e Salon Automédon
Les voitures des « Grand Prix » ancêtres de la Formule 1
Compétitions et courses automobiles vont de pair avec l’ingéniosité des constructeurs à établir des records de vitesse. Ils acquièrent ainsi une image et une notoriété qui leur permettent d’obtenir de nouveaux marchés et surtout de nouveaux clients.
Automédon rendra hommage aux voitures françaises qui se sont illustrées lors de ces « Grand Prix » : Gladiator (1911), Delahaye 135 (1939), Talbot Lago 8 cylindres (1939)…
Automédon et le Club Simca France ouvrent le tiroir de l’inconnu !
Le public se souvient-il aujourd’hui de Simca ? Peut-être un peu à travers Talbot ou Chrysler.
Automédon et le Club Simca France ont choisi de présenter des voitures rares, celles des carrossiers et des voitures de course à mécanique Simca.
Par exemple, cette Simca 5, préparée par Amédée Gordini qui remportant dans sa catégorie, en 1937, les 24 heures du Mans, lui donnera l’immortalité sous le nom du « sorcier ». Le reste du podium course présentera des monoplaces et des barquettes de course (Barthes, Bouvot-Caron, Beutler, CG, Morère, René Berte,...).

On trouvera l’Aronde qui couvrit les 100.000 km en 1953 sur le circuit de Montlhéry, l’Ariane des 200.000 km de Miramas et les modèles des grands carrossiers Figoni, Facel Metallon et Henri Chapron avec la célèbre « Présidence décapotable » utilisée par le Général de Gaulle à l’Elysée !

Les 60 ans de la Ford Thunderbird : de la voiture de sport à la voiture de luxe
À l'origine, en 1955, cette voiture est un modèle « sport » conçu pour concurrencer la Chevrolet Corvette, puis elle deviendra une voiture de luxe.
De 1955 à 1957, c'est un modèle cabriolet de deux places.
En 1958, le bureau d'études de la Ford Motor Company transforme cette voiture en une quatre-places à allure sportive. La Thunderbird sera produite jusqu’en 2005. Le salon présentera une palette de cinq véhicules dont un rare cabriolet Hard Top 1957 avec toit rétractable.

Le mouvement Rod toujours très tendance
Le Salon montrera les modèles les plus rares qui reflètent le travail de personnalisation du véhicule par l’emploi de matériaux particuliers et d’un design avant-gardiste. Cette année, parmi les six modèles présentés : l’exceptionnel coupé Ford 32 classé Best Of Show à Las Vegas en 2013.

Histoire de la moto de Birmingham à Bologne
Le Motorama s’affirme au sein d’Automédon avec plus de 200 modèles historiques.
Dans le cadre du 6e Motorama, Automédon organise, avec le Club Triton de France et le Performance Ducati Club de France, deux vastes podiums consacrés l’un aux motos anglaises (Triumph, Norton, Velocette, Vincent, BSA, Royal Enfield…) et l’autre aux motos Ducati, marque sportive, reconnue pour ses machines de compétition.
Un autre podium sera consacré aux championnes du Bol d’Or 1927/2014 avec Gérald Motos.

Pôle d’attraction : le parking de collection
Ce parking constitue une part de la magie d’Automédon. Durant le week-end, les voitures de collection de plus de 30 ans minimum s’exposent au fil des heures. Il est impossible d’évaluer le nombre de marques et de modèles qui se succèdent mais le spectacle et la variété sont garantis !
Mardi 1 Septembre 2015
Tara


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)

Chema Madoz - 03/12/2015

EN ÉCHO - 16/09/2015

1 2 3