Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable

Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK





Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Il y a 10 ans déjà : Chrétiens d'Orient, l'abandon !!

Nous reprenons cet article paru en 2007. Il n'y a rien à ajouter, sauf que les liens ne fonctionnent plus sauf exception !! Les média ont d'autres choses plus importantes à débattre !



" Parmi les catastrophes engendrées par l'invasion américaine de l'Irak en 2003 figurera en bonne place aux yeux de l'Histoire la quasi-éradication des Eglises chrétiennes du pays. Et parmi les grandes lâchetés dont l'Occident, notamment européen, se sera rendu coupable à notre époque, figurera sans aucun doute sa passivité devant l'événement. Les communautés chrétiennes d'Orient sont sur place depuis deux mille ans. Elles étaient là avant l'Islam; cette terre n'est pas une «terre d'Islam» comme disent les fanatiques. C'est la terre du pluralisme religieux. Les communautés chrétiennes minoritaires ont survécu à toutes les invasions, à tous les changements de régime dans l'une des régions les plus troublées du monde.

Longtemps, elles ont vécu en bonne intelligence avec les musulmans. Si détestable que fût le régime de Saddam Hussein, il respectait leur existence et, à l'occasion, les protégeait. Mais partout où la foi musulmane s'est substituée au nationalisme comme élément fédérateur de la population, la place des chrétiens est contestée et une véritable persécution s'abat sur eux ...."
Par Jacques Julliard, Le Nouvel Observateur du 20 mars 2008
-> Un Munich de l'esprit

" En Irak, les Chrétiens forment une communauté historique, apostolique et autochtone. Avec leur douzaine d’Eglises, ils témoignent de l’histoire de la théologie chrétienne qui a engendré différentes séparations ecclésiales, avant que des ralliements à Rome créent de nouvelles divisions. Minorité faible et éclatée, la communauté chrétienne d’Irak ne présente pas de risque politique. Mais, pour ceux qui rejettent tout paradigme laïc ou même le paradigme arabe qui a longtemps prédominé, pour y substituer un paradigme radical, cette communauté est un enjeu symbolique. D’où les menaces spécifiques dont elle fait l’objet ... "
La mosaïque des Chrétiens d’Irak, par le Recteur Gérard-François Dumont, Professeur à l'Université de Paris-Sorbonne
-> Géopolitique du Moyen-Orient

Pour Régis Debray : "Les chrétiens d'Orient sont l'angle mort de notre vision du monde, et pourtant, un élément d'équilibre pour la région"
Président d'honneur de l'Institut européen en sciences des religions (IESR), Régis Debray à été à l'origine d'un colloque international sur « l'avenir des chrétiens d'Orient » les 16 et 17 novembre 2007 à Paris
Entretien avec Régis Debray sur La Croix le 15 novembre 2007
-> Pour écouter l'entretien deRégis Debray

" Les bulletins de santé alarmants, les listes de migrants n'en finissent pas de s'allonger. Dans l'avalanche de nouvelles venues d'Irak, du Liban, de Palestine ou de Turquie, qui s'intéresse encore à la minorité des chrétiens d'Orient - 10 millions, en incluant les 6 millions de coptes d'Egypte ....."
Par Henri Tincq, Le Monde du 08 Décembre 2007
-> Les chrétiens d'Orient et l'islam radical

" ... Vue d'Europe, la situation des chrétiens d'Orient paraît floue : qui sont-ils ? Chaldéens, syriaques, Coptes, melkites, autant d'Églises, autant de particularismes, autant de situations. Leur histoire est mal connue. Quoique chrétiens, ils sont patriotes. Or la vulgate européenne croit l'Irak, la Syrie, l'Égypte uniformément musulmans. Les repères simples nécessaires à une mobilisation font défaut. Sans leader charismatique, sans capacité de rébellion, les chrétiens réfugiés à Mossoul et au Kurdistan n'ont guère d'atouts pour leur défense. Aujourd'hui, ils n'ont que leurs larmes à offrir. Faut-il pour autant les oublier ? ..."
Par Étienne de Montety, Le Figaro du 24 mars 2008
-> Les larmes des chrétiens d'Orient

Irak : " Nous choisissons de rester "
Après l’assassinat de l’archevêque chaldéen de Mossoul, son homologue syriaque était interrogé par téléphone hier soir en direct sur KTO au cours de l’Edition Spéciale "Quel avenir pour les chrétiens du Moyen-Orient" en partenariat avec l’Œuvre d’Orient. « Nous choisissons de rester. Quoi qu’il en soit, c’est notre pays, c’est notre histoire, toute notre culture qui est là. Fuir notre terre, c’est nous fuir nous-mêmes.
-> Déclaration en direct de Mgr Casmoussa, archevêque syriaque de Mossoul sur KTO TV jeudi 20 mars
sur l'Oeuvre d'Orient
-> L'Oeuvre d'Orient
Lundi 27 Octobre 2014
Les Sources de l'Info


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)

- Aung San Suu Kyi - 23/08/2009