Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable
Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK




Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Enlèvement d’Enfants : le dispositif d’alerte

Nous adressons en premier toute notre compassion de parent, de citoyen, aux parents qui souffrent dans leur chair de la perte atroce de leurs enfants, qui pourraient etre les notres !
Quand est-ce que les "politiques" prendront vraiment la mesure de ce fléau et oseront étudier les mesures adéquates ? Ce sont réellement des problèmes de société et du "vivre ensemble" ! Les "politiques", "présidentiables de tout bord", ou sont-ils ? Ne seraient-ils pas trop occupés par leur "image d'éligible" ? .............. Il ne faut surtout pas se "mouiller" dans des "débats de fond" qui pourraient ternir leur "sourire dentifrice" au détiment de la douleur de leurs concitoyens !



Inspiré des modèles américain et canadien "Amber Alert", le dispositif d’alerte en cas d’enlèvement d’enfants se traduit par la diffusion d’un message d’alerte par tous les médias afin de lancer un appel à témoin pour retrouver un enfant enlevé. Ce système, utilisé à titre expérimental, a montré son efficacité lors de l’enlèvement de la petite Aurélia, le 20 novembre dernier. A cette fin, une convention a été signée par les ministères de la justice, de l’intérieur, de la défense et des transports, les principaux médias, les sociétés d’autoroute, la RATP et la SNCF.
L’alerte enlèvement ne sera déclenchée que si :
- l’enlèvement est avéré (et non pas en cas de simple disparition d’enfant, même inquiétante) ;
- la vie ou l’intégrité physique de la victime est en danger ;
- le procureur de la République est en possession d’informations dont la diffusion peut permettre de localiser l’enfant ou son ravisseur ;
- la victime est mineure ;
- les parents de la victime ont donné leur accord au déclenchement de l’alerte.
Le message d’alerte indiquera clairement un numéro de téléphone permettant aux témoins de donner à la police ou à la gendarmerie toute information utile à la localisation de la victime ou de son ravisseur.
voir le site Alerte Enlevement

Ce message sera diffusé, à intervalles réguliers, par des dépêches d’agence de presse, des annonces faites sur les chaînes de télévision et les radios, un texte apparaissant sur 500 panneaux autoroutiers incitant à écouter la radio, des annonces sonores dans les gares SNCF et les stations de la RATP et des messages diffusés via le réseau de l’Institut national d’aide aux victimes et de médiation et sur les sites Internet d’associations de victimes et d’aide aux victimes.
Tous les intervenants sollicités ont manifesté leur intérêt pour ce projet, unique en Europe, montrant ainsi leur solidarité face au drame des enlèvements d’enfants. Le dispositif "Alerte enlèvement", qui couvrira tout le territoire national, contribuera à lutter contre ce fléau.
voir le descriptif du Ministère de la Justice
Lundi 8 Mai 2006
Les Sources de l'Info