Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable

Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK





Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Ecole, ou quand l'idéologie est "la" grammaire !

75 ans de réformes! ... 75 ans d'échecs!



Saviez vous que dans votre école et celle de vos enfants :
-> Faire apprendre des langues est une stratégie d'évitement social !
-> L'école est un système fondé sur la compétition et l'exclusion !
-> Le système est compétitif et ségrégationniste et pousse la France dans les profondeurs du classement des enquêtes Pisa !

D'ailleurs "le Lycée Hoche de Versailles est une école exclusive et élitiste"

Lisez donc Télérama du 20/05/2015 (page 15) et les lignes de Vincent Remy !

Pour augmenter les notes, abaissons le niveau ! ...... Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

Education, Conseil supérieur des programmes, Qui décide? Qui est qui? Qui fait quoi?
Pour comprendre, lisez au moins l'entretien de Francetvinfo avec Marie Duru-Bellat, lisez entre les lignes !!
Mais par plaisir, lisez aussi n'importe quelle "contribution d'expert" !

Réforme du collège : "Il y a un temps pour l'égalitarisme, et un autre pour l'élitisme"
Les enseignants descendent dans la rue, mardi, pour protester contre la réforme du collège. Sociologue spécialiste des questions d'éducation, Marie Duru-Bellat rappelle l'importance d'un socle commun offert à tous les élèves.

-> Réforme du collège : "Il y a un temps pour l'égalitarisme, et un autre pour l'élitisme"

EXTRAITS :
" ... Quoi qu'on dise, les élèves de classe bilangue sont plutôt issus de milieux favorisés. Pourquoi faire quelque chose de particulier pour 15% ou 16% des élèves, alors que le collège est théoriquement l'endroit d'une scolarité commune à tous ? ...
Idem pour les langues anciennes. On trouvera toujours un professeur de latin ou de grec pour trouver des exceptions, mais la majorité des élèves de ces classes viennent, là aussi, de milieux favorisés. Posons-nous la question. Parmi le millier de choses que les élèves devraient apprendre, la priorité est-elle bien là ? Le temps scolaire n'est pas extensible !
Ce qu'on choisit de faire apprendre aux élèves n'est pas figé dans le temps. Pourquoi ne pas le faire plus tard en option ? Cela, ce n'est pas au professeur de latin ou de grec de le dire, c'est au politique...."

Toute la différence est là, ce n'est pas au politique de décider du contenu ! ... Nous ne sommes pas en Chine !

--------------------------

Jacques Grosperrin, sénateur UMP du Doubs, démissionne du Conseil supérieur des programmes
"La création du conseil supérieur des programmes, par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République, était destinée à assurer la transparence dans la détermination des programmes et la cohérence de ceux-ci.
La réforme des programmes actuellement à l'étude aura été l'occasion, pour le parlementaire que je suis, de constater que la réalité est bien différente de ce qu'elle devrait être. En effet, si nous sommes écoutés, parfois, lorsqu'il s'agit de modifier la formulation des programmes, les propositions de fond sont ignorées.
Or, c'est bien évidemment sur le fond que notre activité pourrait présenter un intérêt.
Dès lors, je ne souhaite pas contribuer, par ma présence, à donner une caution démocratique au fonctionnement dogmatique pour ne pas dire idéologique de ce conseil."
-> Jacques Grosperrin démissionne du Conseil supérieur des programmes, Ma Commune, grand Besançon et ses 59 communes 18 mai 2015

-------------------------------------------------

Conseil supérieur des programmes
Le jeudi 10 octobre 2013, Vincent Peillon a installé le Conseil supérieur des programmes (CSP), a dévoilé la composition du conseil et exposé les missions qui lui sont confiées. La création du CSP est inscrite dans la loi de refondation de l’École de la République du 8 juillet 2013 afin de garantir la transparence et la qualité du processus d’élaboration des programmes scolaires. Parmi ses premières missions, le CSP doit notamment faire des propositions de nouveaux programmes pour la maternelle, l’école élémentaire et le collège.
-> Le conseil supérieur des programmes

-> Les missions du Conseil supérieur des programmes
Il émet des avis et formule des propositions sur :
- la conception générale des enseignements dispensés aux élèves et l’introduction du numérique dans les méthodes pédagogiques
- le contenu du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et des programmes scolaires
- la nature et le contenu des épreuves des examens conduisant aux diplômes nationaux de l’enseignement du second degré et du baccalauréat et des épreuves des concours de recrutement d’enseignants des premier et second degrés
Le CSP travaille sur saisine du ministre chargé de l’éducation nationale et peut se saisir de toute question relevant de sa compétence.
Pour l’exercice des missions qui lui sont confiées, il peut mettre en place des groupes d’experts

La composition du Conseil supérieur des programmes
- 3 députés
- 3 sénateurs
- 2 représentants du Conseil économique social et environnemental (Cese)
- 10 personnalités qualifiées nommées par le ministre de l’éducation nationale

Les membres du Conseil supérieur des programmes
Président, Michel Lussault
Vice-présidente, Anny Cazenave
Autres personnalités qualifiées: Marie-Claude Blais, Xavier Buff, Agnès Buzyn, Éric Favey, Roger-François Gauthier, Denis Paget, Sylvie Plane, Agnès Van Zanten
Députés : Luc Belot, Sandrine Doucet, Annie Genevard
Sénateurs : Marie-Christine Blandin, Jacques Grosperrin, Jacques-Bernard Magner
Membres du Conseil économique, social et environnemental : Marie-Aleth Grard, André Leclercq

Les Lettres ministérielles de Vincent Peillon
- La lettre de mission au Conseil supérieur des programmes du 4 octobre 2013
- La première lettre de commande au Conseil supérieur des programmes
- La deuxième lettre de commande au Conseil supérieur des programmes du 4 décembre 2013

Les contributions des experts
Les groupes chargés par le Conseil supérieur des programmes de l'élaboration des projets de programmes des cycles 2, 3 et 4 travaillent de concert. Ils ont procédé à des auditions et sollicité des contributions d’experts.
Que doit-on enseigner en maîtrise de la langue ?
Que doit-on enseigner en mathématiques ?
Que doit-on enseigner en sciences, technologie, physique-chimie ?
Que doit-on enseigner en histoire, géographie ?
Que doit-on enseigner en éducation physique et sportive ?
Que doit-on enseigner en langues vivantes ?
Que doit-on enseigner en arts ?
Comment concevoir les programmes ?
-> Les contributions des experts sollicités par les groupes chargés de l'élaboration d'un projet de programme pour les cycles 2, 3 et 4

Composition des groupes chargés de l'élaboration des projets de programmes
Pour répondre aux commandes de la ministre, le CSP met en place, sur certains sujets, des groupes qui lui font des propositions. Ces groupes sont composés des différents professionnels qui ont un rôle à jouer dans la mise en œuvre des programmes : des professeurs, des formateurs, des conseillers pédagogiques du premier degré, des inspecteurs (territoriaux et parfois généraux), mais aussi des universitaires qui apportent un éclairage différent sur les apprentissages (psychologie, didactique, sciences de l'éducation, etc.) ou proposent une réflexion sur les disciplines d'enseignement. Des chefs d'établissement et des conseillers pédagogiques d'éducation peuvent également être associés.
La composition du groupe chargé de l'élaboration d'un projet de programme pour la maternelle
La composition du groupe chargé de l'élaboration d'un projet de programme pour le cycle 2
La composition du groupe chargé de l'élaboration d'un projet de programme pour le cycle 3
La composition du groupe chargé de l'élaboration d'un projet de programme pour le cycle 4
La composition du groupe chargé de l'élaboration d'un projet de programme pour l'enseignement moral et civique
La composition du groupe chargé de l’élaboration du référentiel d’un parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel destiné à tous les élèves du secondaire
La composition du groupe chargé de l’élaboration d’un référentiel pour le parcours d'éducation artistique et culturelle
-> Conseil supérieur des programmes : la composition des groupes chargés de l'élaboration des projets de programmes

Les publications du Conseil supérieur des programmes (CSP)
-> Publications du CSP
Lundi 25 Mai 2015
Les Sources de l'Info


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)
1 2