Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable
Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK




Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

"Charlie Hebdo", règlements de compte à OK Corral !

C'est pas rigolo ça ??



La rédaction de "Charlie Hebdo" se divise sur l'argent du journal
Onze salariés de "Charlie Hebdo" réclament à la direction un statut d'"actionnaires salariés à parts égales".

Charlie Hebdo a recueilli près de 30 millions d'euros depuis l'attentat de janvier.
Juste quelques extraits de la nouvelle de FranceTVinfo.
Et cet argent empoisonne déjà la vie du journal satirique.
Onze salariés de Charlie Hebdo réclament à la direction un statut d'actionnaires salariés à parts égales", ont indiqué des collaborateurs du journal, jeudi 19 mars.
"Laurent Léger [journaliste de Charlie Hebdo] a annoncé mercredi en conférence de rédaction avoir créé un collectif, réunissant onze collaborateurs, dont lui-même, l'urgentiste Patrick Pelloux et le dessinateur Luz, qui a engagé deux avocats, Antoine Comte et Stéphane Servant, pour ouvrir des négociations sur une répartition égalitaire du capital", a indiqué l'un des avocats du journal, représentant de la direction.

Actuellement, Charlie Hebdo est détenu à 40% par les parents de Charb, ayants droit de leur fils tué dans l'attaque du 7 janvier, 40% par le dessinateur Riss, nouveau directeur de la publication blessé à l'épaule, et 20% par Eric Portheault, directeur général.
"Nous prenons acte des souhaits des salariés d'être associés à la vie du journal. Mais nous sommes très loin de la réflexion sur l'actionnariat", a commenté l'avocat de l'hebdomadaire, expliquant que les dirigeants étaient "navrés" de cette initiative.

"Il ne s'agit pas de se partager le gâteau" (sic)
"Pour le moment, on n'est pas associé aux choix. Il n'y a rien contre la direction actuelle, aucun conflit avec qui que ce soit, mais par rapport à ce qui s'est passé, les salariés veulent être davantage acteurs de l'entreprise", a déclaré pour sa part Patrick Pelloux. Et d'ajouter : "Il ne s'agit pas de se partager le gâteau. L'argent ne nous intéresse pas".
-> Source : Francetv info avec AFP / Mis à jour le 20/03/2015]

Une journaliste de "Charlie Hebdo" menacée de licenciement pour faute grave
Zineb El Rhazoui a été mise à pied par sa direction, qui refuse de commenter "une procédure en cours et interne", mais insiste sur le fait qu’il ne s’agit que d’une convocation à un entretien, pas d’un licenciement effectif.
Elle est mise à pied en attendant son entretien préalable à un licenciement pour faute grave. Zineb El Rhazoui, journaliste à Charlie Hebdo, est dans le collimateur de sa direction, rapporte Le Monde jeudi 14 mai. Le motif exact de la procédure n'a pas été dévoilé, mais elle intervient sur fond de tensions entre la direction et les journalistes du titre, qui souhaiteraient devenir actionnaires de l'hebdomadaire satirique.
... "Je suis choquée et scandalisée qu’une direction qui a bénéficié d’autant de soutien après les attentats de janvier fasse preuve d’aussi peu de soutien envers un de ses salariés, qui est sous pression comme tous dans l’équipe et fait l’objet de menaces", a réagi l'intéressée, interrogée par Le Monde. Zineb El Rhazoui, recrutée par Charlie Hebdo en 2011 pendant les printemps arabes, réalisait des reportages en France et à l'étranger, notamment sur les religions....
-> Une journaliste de "Charlie Hebdo" menacée de licenciement pour faute grave , Francetv info, 15/05/2015

Crise à "Charlie Hebdo" : le journal doit passer un "cap", selon Riss
Le directeur de "Charlie Hebdo" répond aux attaques de la journaliste Zineb El Rhazoui, convoquée à un entretien préalable pour licenciement, dans une interview au "Monde", lundi 18 mai.
... "La vie à 'Charlie' n’a jamais été un long fleuve tranquille"
Même si la convocation a été annulée et remplacée par une lettre de rappel à l'ordre, Riss assume : "[Zineb El Rhazoui] n’assure pas les obligations de son contrat de travail de façon satisfaisante. Cela pose des problèmes concrets au fonctionnement de la rédaction (...). J’espère que le courrier envoyé remettra les choses sur les rails."...
-> Crise à "Charlie Hebdo" : le journal doit passer un "cap", selon Riss, Francetv info 18/05/201]

Comment "Charlie Hebdo" s'est enfoncé dans la crise
Quatre mois après les attentats, malgré des ventes exceptionnelles, les différends internes minent le redémarrage de "Charlie Hebdo". La convocation d'une journaliste à un entretien préalable à un licenciement n'a rien arrangé.
... quatre mois plus tard, malgré des ventes exceptionnelles, Charlie Hebdo s'enlise dans la crise, avec des différends internes qui s'affichent dans la presse. Dernier épisode en date : la convocation de la journaliste Zineb El Rhazoui à un entretien préalable à un licenciement pour faute grave. Francetv info revient sur les divisions qui minent la renaissance du magazine satirique....
-> Comment "Charlie Hebdo" s'est enfoncé dans la crise,Francetv info 16/05/201
Vendredi 20 Mars 2015
Les Sources de l'Info


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)

BREXIT ! - 20/06/2016

" UNE IMAGE MOLLE " - 25/01/2012

1 2

Nouveau commentaire :

Il vous est possible d'apporter votre point de vue. Vous devez cependant obligatoirement respecter les règles d'usage classique