Les Sources de l'Info ... pour un développement humain durable

Les Sources de l'Info ... l'Information est nôtre, l'Opinion est vôtre ............ ".Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays"... JFK





Vers les Organisations Internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Ca se passe au Quebec

Baigné par l’océan Atlantique, sous l’influence d’un fleuve Saint-Laurent omniprésent, le territoire québécois est tourné vers le large.



Plus de 60% des 8 millions de Québécois habitent sur les rives du Saint-Laurent et, si l’on ajoute ceux qui vivent dans les îles ou en bordure de lacs, c’est la majorité de la population du pays qui entretient un rapport quotidien avec l’eau. Qu’elle soit douce, salée, ou un mélange des deux, comme dans l’estuaire du grand fleuve pour le plus grand bonheur de la faune marine qui y prend ses quartiers d’été, elle participe à la culture locale. Large de 800 mètres à Québec, le Saint-Laurent s’étale sur près de 100 km du côté de Sept-Iles. Son golfe est plus vaste encore, véritable mer intérieure. Fleuve nourricier et formidable autoroute maritime, le majestueux cours d’eau est particulièrement cher au cœur des Québécois et joue un rôle d’aimant pour les visiteurs. Plusieurs « traversiers » y naviguent toute l’année, nécessitant de recourir à des brise-glaces pendant l’hiver; à la belle saison, une navette sillonne le fjord Saguenay et le navire CTMA Vacancier croise entre Montréal, la Gaspésie et les Iles de la Madeleine. Des itinéraires balisés mettent aussi le Saint-Laurent à l’honneur : la Route des Navigateurs, sur sa rive sud, la Route des Baleines, sur sa rive nord et le long de son golfe jusqu’à Natashquan, où il faut emprunter le cargo mixte Bella Desgagnés pour rejoindre Blanc-Sablon, à la frontière du Labrador. La Route des Phares relie pour sa part 43 fières vigies, certaines en activité, d’autres devenues des auberges ou des musées, tandis que le Sentier maritime du Saint-Laurent est si long (2500 km !) qu’il a été divisé en plusieurs tronçons répondant au joli nom de Route Bleue.

Journée mondiale des gens de mer
Le 25 juin est la Journée mondiale des gens de mer, instaurée en 2010 par l’Organisation Maritime Internationale (OMI), une agence onusienne en charge de la sécurité maritime. Coïncidence, c’est également au mois de juin, en 1534, que le navigateur malouin Jacques Cartier mandaté par François 1er explora le Golfe du Saint-Laurent avant de débarquer fin juillet à Gaspé, dont il prit possession au nom du roi de France, scellant le destin du Québec moderne.

Saguenay-Lac-Saint-Jean
Entre fjord et Parc marin

C’est à l’embouchure du Saguenay, le fjord le plus méridional de la planète, que les colons français fondèrent en 1600 le premier village du Québec. Mais le géant liquide a longtemps effrayé les hommes et ce n’est qu’au début du XIXe siècle qu’ils osèrent remonter son cours : la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean célèbre cette année son 175° anniversaire. Expositions et fêtes variées, la saison s’y annonce particulièrement animée. A la hauteur du port de Tadoussac, l’un des plus beaux villages du Québec à l’atmosphère bohème chic, la rencontre des eaux du fjord et de celles de l’estuaire du Saint-Laurent favorise une extraordinaire diversité biologique : entre mai et octobre, le Parc Marin du Saguenay–Saint-Laurent accueille 13 espèces de mammifères marins, certains ayant parcouru des milliers de kilomètres pour rejoindre ce havre riche en plancton et en « krill », un petit crustacé très apprécié des baleines. En vedettes : le grand rorqual bleu et l’exubérant rorqual à bosse qui se donnent en spectacle tout l’été. A découvrir également, le Musée du Fjord, niché dans la célèbre baie des Ha ! Ha !
www.saguenaylacsaintjean.ca
www.parcmarin.qc.ca
www.museedufjord.com

Gaspésie
Les Amérindiens de la mer

Occupant la côte est du Canada depuis la nuit des temps, les Micmacs furent vraisemblablement les premiers Amérindiens à entrer en contact avec les colons Européens, dont ils devinrent de précieux alliés en raison de leur habileté à naviguer. Vivant essentiellement de chasse et de pêche, ils équipaient d’une simple voile leurs canoës en écorce de bouleau pour partir en haute mer… Aujourd’hui encore, la pêche au saumon rythme la vie quotidienne des communautés micmaques de Gaspésie. A Gaspé, un nom indien signifiant « au bout de l’extrémité », on visite un campement traditionnel reconstitué ; à Maria, une coopérative d’artisanat propose les produits des vanneurs locaux, des paniers de frêne et de « foin d’odeur » qui ont acquis une réputation internationale. Toujours en Gaspésie, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père de Rimouski invite à revivre la terrible histoire du naufrage du Empress of Ireland, qui fit plus de 1000 victimes et dont le centenaire sera célébré en 2014. Passionnant également, le Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac retrace 200 ans d’histoires de pêche…
www.tourisme-gaspesie.com
www.gespeg.ca
www.shmp.qc.ca
www.shbp.ca

L’archipel de la Madeleine - Le goût des îles
Au cœur du golfe du Saint-Laurent, l’archipel de la Madeleine compte une douzaine d’îles reliées entre elles par d’étroites dunes de sable. La route 199 y court à fleur d’eau sur 88 km. Longues plages de sable blond, falaises rouges ou ocre, vert tendre des collines et des prairies, maisons colorées, ce pays miniature est d’une beauté ensorcelante. On vit ici à l’heure de l’Atlantique, avec un décalage d’une heure par rapport au reste du Québec. Pour les Madelinots, naviguer est un mode de vie : travail, déplacements, loisirs, tout se fait en bateau et l’hospitalité locale a le pied marin. La pêche reste l’industrie numéro 1 des îles et se retrouve sur les menus des restaurants : poisson, pétoncles, crabe et homard, le meilleur du monde, dit-on, parce qu’il provient de fonds rocheux. Les amateurs pourront partir pêcher le maquereau au large… Retraçant l’histoire maritime de l’archipel et des insulaires, le Musée de la Mer de l’île du Havre Aubert est une visite indispensable. C’est ici qu’est lancée la Fête de la Mer et des Marins qui se déroule chaque année au mois d’août.
www.ilesdelamadeleine.com
www.excursionsenmer.com
www.museedelamer-im.com

Les Ambassadeurs du Saint-Laurent
Les bateaux étrangers qui circulent sur le Saint-Laurent, entre Québec et Trois-Rivières, ont droit à un accueil extraordinaire quand ils arrivent la hauteur du Cap-Charles : le drapeau de leur pays est hissé au sommet de la falaise et leur hymne national est diffusé à tue-tête par haut-parleurs. Un rituel que l’on doit à Monique et Delphis Duhamel, un couple qui s’est découvert, voici bientôt 50 ans, une passion pour la navigation sur le fleuve. Sensibles à l’attention, les équipages répondent : un long coup de sirène suivi de deux courts, le code international pour dire « merci l’ami ». Surnommés les Ambassadeurs du Saint-Laurent par les marins, les Duhamel ont accumulé au fil du temps quelque 200 drapeaux de pays ou de compagnies maritimes ! Le Centre de la Navigation de Cap-Charles, point d’ancrage de la Route des Navigateurs, est ouvert aux visites entre début juin et début octobre.
www.cap-charles.com

Auberge du Mange Grenouille
Dans la région du Bic, cette auberge installée dans un joli jardin avec vue sur le fleuve et les îles offre un cadre de séjour romantique. Le décor des chambres est raffiné, à la fois champêtre et baroque. Très bonne table.
www.aubergedumangegrenouille.qc.ca

Les Condos Natakam
Natakam signifie au bord de la rive en langue innue. Installés au cœur de la communauté autochtone Essipit, près de Tadoussac, ce complexe haut de gamme propose des grands appartements entièrement équipés.
www.essipit.com

Maison du gardien du phare de Pointe-des- Monts
Située à Manicouagan, au début de la Côte-Nord, ce phare du XIXe siècle classé Monument historique a aménagé un gîte de 4 chambres dans la maison du gardien; bonne table de spécialités de la mer.
www.pharepointe-des-monts.com

Maison du gardien Phare de l’Ile Verte
Dans le Bas-Saint-Laurent, l’île Verte abrite le plus vieux phare du fleuve, érigé en 1809. La maison du gardien et celle de son assistant accueillent 9 chambres pimpantes et confortables.
www.ileverte.net/maisonsduphare

La Fête des chants de marins de Saint-Jean-Port-Joli, du 15 au 18 août 2013 fête son 15° anniversaire.
www.chantsmarins.com

-> Site officiel du ministère du Tourisme du Québec
Mercredi 19 Juin 2013
Les Sources de l'Info


Dans la même rubrique (pour afficher tous les résumés, cliquez sur le titre grisé du chapitre au-dessus du titre)

C'est cela l'Acadie - 02/09/2013

Les îles Gambier - 29/12/2008

1 2